La partie haute de la Beaume et la Drobie sont labelisées "Rivières Sauvages" depuis mars 2016. Après avoir été portés  par l'EPTB du bassin versant de l'Ardèche  et la Fédération de Pêche de l'Ardèche, le renouvellement du label sur notre territoire est aujourd'hui remis en question suite à un bilan d'actions mises en place quasiment nul en 5 ans.
L'EPTB a déjà formulé sa volonté de pas renouveler sont adhésion au label. La Fédération de pêche n'a pas encore tranché sa position quand à ce renouvellement d'adhésion au label. Le Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche étudie la possibilité de se porter co-porteur du Label avec la fédération de pêche.

 

Le label "Rivières Sauvages" s’est mis en place suite à l’inventaire national fait dans le cadre de la mise en œuvre de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau (DCE2000/60). Il montre que seulement 7 % des masses d’eau peuvent être considérées comme en « très bon état écologique » sur la seule base des critères retenus pour l’évaluation de l’état des cours d’eau. C’est très peu.

Cependant il existe encore en France quelques cours d’eau (ou parfois tronçons de cours d’eau), proche d’un « état naturel ». Ces milieux rares, malgré divers dispositifs de protection sur le papier (classements divers, Natura 2000, etc…) sont pour la plupart d’entre eux extrêmement vulnérables et parfois encore menacés.

 

La création de ce label repose sur deux constats[1]

 

-Les outils de gestion de l’eau sont souvent inadaptés

-Les dispositifs réglementaires et contractuels existants s’améliorent mais sont parfois incomplets, souvent mal adaptées ou peu fonctionnels, avec de nombreuses incohérences liées à :
– des manques de connaissances, des pratiques simplistes de l’aménagement des fleuves,
– des rapports de force peu favorables à la protection de la ressource en eau et des cours d’eau.
Il n’existe pas actuellement de politique de préservation efficace des « dernières rivières naturelles » car les outils proposés aux gestionnaires et les financements publics sont principalement dédiés à la restauration des cours d’eau dégradés et de leurs milieux associés. Par exemple : les aides au développement des activités non polluantes comme l’agriculture biologique sur les zones d’alimentation de captage d’eau sont insignifiantes.

 

[1] Source : Label rivière sauvage- site internet : https://www.rivieres-sauvages.fr/pourquoi_le_projet_rs/

Ce label repose donc sur le constat que les critères DCE manquent de finesse pour diagnostiquer le bon état réel des rivières qui ont conservées leur intégrité morphologique.

Nous partageons pleinement ce constat. C'est pourquoi, en partenariat avec le label, nous avons installé en 2020 une vingtaine de sondes thermiques, et des études diatomées sont en cours.
Par ailleurs, nous participons à l'étude génétique en cours que mène la fédération de pêche de l'Ardèche sur les populations de truite Fario.

logo_ARRS.png

Beaume Drobie: 2ièmes rivières de France labellisée "Rivières Sauvages".

Beaume Drobie Rivière Sauvage.png

La Beaume, partie haute.

drobie1.jpg

La Drobie

La Drobie 

Guidage pêche mouche Ardèche.jpg

Parcours "Sans tuer" Drobie.

En 2021, l'AAPPMA La Beaume Drobie met en place un parcours de pêche "sans tuer" toutes techniques de pêche, sur la rivière La Drobie, tel qu'indiqué sur la carte ci-dessous.


Nous voulons, par ce parcours, installer sur la rivière un espace de réserve active de sa population piscicole et ainsi contribuer à la préservation de l'équilibre fragile de ce milieu aquatique.

 

Les conditions climatiques ces dernières années altèrent en effet régulièrement la qualité de cette rivière : baisse des niveaux avec situations d'étiage précoces et durables, qui ont pour conséquence un réchauffement alarmant de la température de l'eau.


Ces nouvelles conjonctures affectent bien évidemment l'habitat de sa vie aquatique et en premier lieu la population de truites farios qui occupent cette partie haute de la rivière.


Nous appelons donc les pêcheurs qui apprécient de pêcher dans cet environnement remarquable, qui lui vaut le label "Rivière Sauvage", à mettre en application et à faire respecter le règlement mis en place sur cette portion de rivière et rappelé sur les différents panneaux qui seront posés tout au long du parcours :


Tout poisson capturé doit être gracié et remis à l'eau dans les meilleures conditions favorisant sa survie, y compris, s'il a engamé profondément l'hameçon, après avoir coupé le fil de la ligne sans essayer de retirer cet hameçon.


• La pêche se pratique avec des hameçons simples, sans ardillon. Les hameçons doubles ou triples d'origine des leurres de tous types doivent donc être remplacés par des hameçons simples sans ardillon.


Nous sommes conscients du changement de la pratique de la pêche que cette réglementation implique pour certains de nos pêcheurs, certes sur une partie très restreinte de la Drobie.

 

Mais la diminution des prélèvements de truites, même si ce n'est pas une condition suffisante, ne peut que favoriser la pérennité de ses populations sur cette rivière et donc le plaisir de les retrouver lors de nos parties de pêche ultérieures.


Nous vous souhaitons une belle saison de pêche 2021

parcours no kill ign.png
parcours no kill google sat light.jpg
_88A5337-3.jpg
_88A5330-3.jpg
IMG_2138.JPG

Gorges de la

Beaume

B88A0853.jpg

La Beaume, partie basse.